La Saint-Valentin en Inde: l’amour VS culture

La perception de la saint-Valentin en Inde montre encore une fois la complexité de ce pays.

L’amour et la sexualité sont ancrés dans la culture indienne depuis des millénaires, notamment par le texte érotique le plus célèbre, le kamasutra. Il existe aussi l’équivalent indien de notre cupidon, le dieu hindou de l’amour Kamadeva qui lance ses flèches de fleurs à l’aide d’un arc en canne à sucre. Mais il semblerait que Kamadeva soit  tombé à l’oubliette depuis bien des années. Les fameux temples de Khajuraho, par contre sont bien là et dévoilent par leurs splendides sculptures des scènes d’amour libertins. Puis,  quoi d’autre que le magnifique monument de marbre blanc pour preuve d’un amour absolu? Et pourtant, parler d’amour en Inde c’est encore tabou pour une grande partie de la population.

Comme dans de nombreux autres pays d’Orient et d’Asie, la fête des amoureux est de plus en plus célébrée en Inde. L’influence des chaînes de télévision étrangères, les offres promotionnelles proposées par les commerçants à cette occasion ainsi que le nouveau style de vie, plus moderne, font de la Saint Valentin une fête presque populaire.

Chaque année les plus jeunes s’offrent des fleurs et des cartes de voeux, c’est le jour idéal choisi par les amoureux pour déclarer leur flamme. Ce n’est pas un jour férié, mais c’est un jour particulier dans le coeur des nouvelles générations. En Inde, il est bien difficile de se dire “je t’aime” ou d’exprimer ses sentiments, cela ne fait pas partie de la culture. Il en est de même pour les gestes, les paroles d’amour et le baiser. Il n’est pas question d’embrasser en public, les scènes de baisers dans les films sont la plupart du temps censurés et puis ce n’est pas dans les habitudes des indiens tout simplement.

SRK_KatrinaKaif
Shahrukh Khan a enfreint la règle pour la première fois en embrassant l’actrice Katrina Kaif dans le film « Jab Tak Hai Jaan » en 2012, à la demande du réalisateur.

Alors célébrer la Saint-Valentin en Inde, c’est comme redonner un nouveau souffle au pays, un vent de liberté qui affirmerait le droit de s’aimer, de se le dire et de le montrer devant tout le monde alors qu’on est dans un pays où les unions sont habituellement décidées par la famille.

Et c’est justement pour défendre ses valeurs traditionnelles et conservatrices que certains opposants comme le parti politique BJP ou les groupes extrémistes tels que le Shiv Sena, décident de  boycotter la St Valentin en Inde. Pour eux, le 14 février est un jour qui corrompt les moeurs et va à l’encontre de la culture indienne. Ils estiment que derrière cette fête de l’amour, se cache l’acte sexuel en lui même, la St Valentin pousserait les jeunes à avoir des rapports sexuels avant le mariage, ce qui est totalement interdit dans la culture indienne.

Chaque année, les militants extrémistes expriment leur opposition en brulant des cartes de vœux et en mettant à sac des boutiques de fleuristes. Les bars, les salles de fêtes et autres lieux de rencontres sont aussi pris à partie. (Ci-dessous photos du 14 février 2011)

india-valentines-day India Valentines Day

Cependant, Cette année est particulière pour l’Inde à cause de l’affaire du viol de Delhi. Les opposants seront sans doute moins nombreux car les féministes se préparent à manifester à Delhi pour revendiquer leurs droits. La saint valentin peut aussi être détourné et devenir le pire cauchemar des jeunes femmes, dans un pays où il y a seulement 933 femmes pour mille hommes. Le risque de voir des prétendants affluer et de les harceler sans gêne est grand. Quand la jeune femme refuse le prétendant, il peut se venger de bien des façons, cela peut aller de l’injure à des agressions sexuelles en passant par le kidnapping.

L’opinion publique en Inde se réveille comme on a pu le voir ces dernières années et espérons qu’elle changera peu à peu les mentalités pour que la St Valentin puisse être célébré librement comme un jour dédié à l’amour et non pas à l’harcèlement des femmes.

One thought on “La Saint-Valentin en Inde: l’amour VS culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *