Le cinéma indien fête ses 100 ans

Avec plus de 1200 films par an dans plus de 25 langues, l’Inde est le premier producteur de cinéma au monde. Ses films séduisent bien au delà des frontières indiennes.

L’industrie s’est beaucoup développée, depuis les premiers films muets en noir et blanc jusqu’au films en 3D et utilisant les dernières technologies comme dans Enthiran ou Ra-One par exemple, le cinéma indien a su se construire à l’échelle internationale et séduire des millions de personnes dans le monde.

Indian-Cinema

C’est aussi aussi un gros employeur et une source de richesse pour le pays sans commune mesure. 1, 83 millions de personnes travaillent pour cette industrie et ses recettes explosent. En 2011, elles s’élèvent à 96 milliards de roupies indiennes et son progrès est près de 9% par an. L’industrie devrait atteindre 148 milliards de roupies en 2016.

Il y a un siècle, le 3 mai 1913 exactement, le premier film muet réalisé par un indien Dadasaheb Phalke, intitulé, Raja Harishchandra vit le jour. A partir des années 40, la recette du succès n’est que la combinaison de chansons, danses, mélodrames, rêve et fantaisie.

Il existe en France une mine de blogs et de fans clubs francophones traitant de bollywood, kollywood et du cinéma indien en général, cela montre déjà un super engouement pour cette industrie en France, qui mérite bien sûr d’être connue et reconnue ici comme partout ailleurs dans le monde.

Les 100 ans du cinéma indien en 2013 donnent lieu à de nombreux évènements internationaux, qui ont déjà commencés en Inde et dans beaucoup de pays, en France le festival de Cannes donnera une place d’honneur au cinéma indien cette année. C’est à suivre de près…

C’est aussi l’occasion de parler de l’importance du cinéma dans la vie d’un citoyen indien et voir de près comment le cinéma indien forge l’identité indienne.

A lire prochainement dans un nouveau post.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *