La numérologie du nom: une science védique au service de l’homme

En Inde, il est courant de consulter un astrologue pour choisir le prénom d’un enfant, vérifier la compatibilité entre des futurs mariés, choisir le nom de son entreprise ou le nom d’un film. L’astrologie et la numérologie font partie de la vie d’un hindou au quotidien et rythment le choix de chacune de ses décisions, de sa naissance jusqu’à sa mort. Pour le Dr Lakshmi Jeya Swaruoopa, la première femme numérologue spécialiste des noms en Inde du Sud, le numéro et la vibration du nom ont plus d’influence sur la vie d’un individu que sa date de naissance. Selon elle, chacun peut choisir d’être riche ou pauvre, bon ou mauvais, sain ou malade, heureux ou malheureux, vainqueur ou vaincu en fonction de la justesse de son nom.

Lorsque le célèbre couple bollywoodien Aishwarya Rai et Abhishek Bachchan sont devenus pour la première fois parents, le 16 novembre 2011, il a fallu attendre pas moins de quatre mois pour connaître le nom de la petite Beti B (surnom donné par les médias), qui finalement s’appellera Aaradhya, ou « celle qui est vénérée telle une déesse ».

En Occident, les parents décident du prénom de l’enfant avant même sa naissance, par le biais de livres, en suivant les tendances ou encore en créant à leur propre guise un prénom original. En Inde, la conception des choses est totalement différente. On attend d’abord de connaître la date et l’heure de naissance de l’enfant, pour déterminer à l’aide d’un astrologue le prénom qui lui portera bonheur.

Pourtant, il arrive parfois que l’astrologue fasse un mauvais calcul… si le prénom n’a pas une bonne vibration, c’est la vie de l’enfant qui peut en être complètement bouleversée.  C’est là qu’intervient Lakshmi Jeya Swaruoopa, à l’aide de sa numérologie des noms. Elle déchiffre, corrige ou transforme le nom d’origine pour que la réussite et le bonheur soient au rendez-vous.

Lakshmi Jeya Swaruoopa se présente avant tout comme une scientifique. Après avoir  achevé sa licence d’économie, elle s’est intéressée de près aux chiffres et aux lettres de l’alphabet. Elle a également étudié la phonémique, la chirologie et leur relation avec les astres. Il y a près de 22 ans maintenant qu’elle a fait de la numérologie son métier.

Aujourd’hui, elle réalise entre 100 et 150 consultations mensuelles, sans compter les consultations télévisées. Elle assure qu’elle a changé la vie de centaines d’individus grâce à la  numérologie des noms. Selon elle, la numérologie aide à créer la meilleure harmonie possible entre les lettres du nom et les chiffres-clés qui déterminent un individu. Cela permet d’éliminer les obstacles dans sa vie et de laisser place à la chance.

« Parmi votre entourage, vous pouvez voir des personnes qui font énormément d’efforts au travail, font preuve de courage et d’audace et pourtant, ils n’atteignent pas leurs objectifs, ils échouent. Comment l’expliquez-vous ? C’est que, tout simplement, la chance n’est pas là ! », explique-t-elle.

Evoquant le degré de satisfaction de ses clients, elle rapporte que 95% ont vu des changements positifs dans leur vie. « Il arrive que certains individus n’exploitent pas toutes leurs capacités afin d’améliorer leur vie. Il faut aussi faire preuve d’un peu d’intelligence,  être raisonnable et faire les efforts nécessaires pour atteindre ses objectifs, précise-t-elle. Changer de nom ne signifie pas ne rien faire et attendre que les choses se passent toutes seules, il n’appartient qu’à vous d’avancer et d’agir, puisque la chance est de votre côté. »

 Les croyances astrologiques, une culture millénaire

L’astrologie et la numérologie sont ancrées dans la société indienne depuis des millénaires et sont intimement liées à l’hindouisme. Les Védas (datant de -5000 ans avant JC), considérés comme des livres sacrés de l’hindouisme, comprennent des savoirs matériels et spirituels révélés aux Rishis (sages), qui ont ensuite été transmis de maître à disciple. L’astrologie et la numérologie sont présentées comme des sciences universelles issues de la création divine.

Dans la culture védique, la numérologie est la clé de compréhension de chaque individu comme de tout l’univers. Tout être est relié à des vibrations traduites par des chiffres, qui gouvernent son destin. Il existe trois numéros importants : le chiffre psychique, qui domine votre comportement jusqu’à l’âge de 35ans ; le chiffre du destin, qui permet d’éclairer l’avenir et agit après 35 ans ; et le chiffre du nom, qui doit correspondre au mieux à votre personnalité. La numérologie permet d’intervenir sur le chiffre du nom pour corriger les effets néfastes et le rendre harmonieux avec les deux autres chiffres.

« Pour mes parents et pour moi, dit-elle, il était essentiel de consulter un numérologue pour ne pas avoir à choisir de mauvaises études, ce qui aurait influencé de manière négative mon avenir », explique Madhumitha Nayer, une jeune étudiante.

Pourquoi cette jeune fille, qui a brillamment terminé sa scolarité dans l’enseignement secondaire, doit-elle se reposer sur un numérologue pour décider de ses études supérieures ? Madhumita explique que ce n’est pas un manque de confiance mais qu’il est préférable de suivre un cursus en accord avec son thème astral et qu’elle a parmi son entourage des personnes qui ont fait des mauvais choix et qui le regrettent aujourd’hui. «  La numérologie fait partie de notre culture et de l’hindouisme. Elle nous indique les meilleures directions à prendre, afin qu’on ne subisse pas les conséquences négatives de nos actes par la suite », poursuit-elle.

Un phénomène culturel devenu phénomène sociétal

On pourrait finalement s’imaginer que les Indiens n’ont pas vraiment de liberté d’agir sur leur vie, que celle-ci est déjà toute tracée et qu’il faut juste suivre la voie qui leur est au préalable destinée. Serait-ce alors une vie totalement fataliste, où il n’y aurait pas de place pour le libre arbitre ?

« Il y a certaines choses qui sont prédéterminées, notre date de naissance, la famille dans laquelle on naît, nos capacités intellectuelles et physiques, etc. Ce sont des choses qu’on ne peut changer mais Dieu a donné à l’homme la possibilité d’agir sur son présent. Cependant, chacune de vos décisions et de vos actions auront des conséquences inéluctables. C’est pourquoi l’astrologie et la numérologie vous aident à faire les meilleurs choix », ajoute Lakshmi Jeya Swaruoopa.

Dans l’hindouisme, tout ce qui a été accompli dans le passé, dans les vies antérieures est la conséquence de la vie actuelle. C’est ce que les hindous appellent le karma. Celui-ci explique la croyance dans le destin (le résultat des actions passées, la situation présente d’un individu) et l’importance pour un hindou de faire les choses parfaitement en symbiose avec le reste de l’univers dans un idéal d’équilibre, afin de souffrir le moins possible dans les vies futures et d’espérer sortir du cycle de renaissances, qu’on appelle le samsara. Le but final est de libérer son âme pour atteindre le moksha.

Le risque de ne pas tenir compte des astres et des chiffres c’est de voir le karma empirer et d’accumuler des conséquences négatives pour le futur. Derrière ces profondes croyances astrologiques, il y a tout simplement la croyance en la réincarnation.

Cependant, aujourd’hui, les clients de la numérologue Lakshmi Jeya Swaruoopa ne sont pas seulement des fervents hindous qui croient en la réincarnation. Elle reçoit des personnes de diverses religions. Certains consultent parce qu’ils espèrent simplement trouver une solution à leur problème. C’est le cas de John Peter et de sa femme, un couple d’Indiens catholiques qui ont attendu 16 ans après leur mariage pour avoir leur premier enfant. « Nous avons consulté plusieurs spécialistes, mais rien n’a fonctionné. Nous avons alors fait appel à la numérologie et, après une modification sur les noms, nous avons eu notre petite fille un an plus tard. »

Dans une société aussi pragmatique que la société indienne, où tout problème a forcément une solution, on veut d’abord trouver un remède, soigner des maux ou obtenir un conseil. Le monde du cinéma indien compte à lui seul un nombre incalculable de personnalités ayant changé de nom comme Amitabh Bachchan, Aamir Khan, Rajinikanth ou AR Rahman, pour n’en citer que quelques uns. Qu’on la sollicite pour la gloire, la réussite, pour améliorer son sort ou encore en suivant une réelle croyance astrologique, la numérologie est devenue aujourd’hui un véritable phénomène de société en Inde.

Paru dans le magazine INDES, Juillet-Août 2013.

 

 

3 thoughts on “La numérologie du nom: une science védique au service de l’homme

  1. Bonjour adepte de la numéralogie et de l’Hindouisme depuis très longtemps je vous félicite pour votre article qui résume parfaitement la connaissance qu’ont les Hindous sur des phénomènes essentiels qui sont hélas souvent ignorés en occident

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *