Naila, voix des Caraïbes

Dimanche soir, la chanteuse caribéenne Naila a clos en beauté le festival Music’ Alliance Extravaganza – qui s’est tenu du 12 au 16 février 2014 à l’occasion de la célébration des 125 ans de l’Alliance française de Pondichéry – par un concert en bord de mer. Sa voix groovy et chaude et ses talents de danseuse ont littéralement envoûté le public pondichérien.

En effet, c’est à Pondichéry que Naila débute sa première tournée en Inde, accompagnée de ses 5 fidèles musiciens : Jeoffrey Arnone (Clavier), David Rémy (Guitare), Eric Jonson (Basse), Louis Henry (Ingénieur de son) et Sébastien Wacheux (Batterie). Après un concert à Chennai, le groupe se produira aux alliances françaises de Bangalore et de Mumbai, respectivement le 18 et le 20 février prochain.

Originaire de Trinidad, fille d’un pasteur et d’une professeure de musique, Naila a baigné depuis son plus jeune âge dans une atmosphère musicale caribéenne. Elle se souvient de son enfance comme d’un va et vient permanent d’élèves de musique classique qui entraient et sortaient de la maison familiale, de répétions de chants et d’instruments. Cet univers de gospel, reggae, pop et soul a donné naissance à un mélange musical qu’elle nomme « soul futuriste » : une musique moderne aux influences actuelles. Dès l’âge de 9 ans, elle donne son premier concert et chante avec les plus grandes célébrités des Caraïbes et des Etats-Unis, tels que Nicholas Brancker, 3 Canal, Machel Montano, Rupee, Beenie Man… Son album High girl, somme de toutes ses influences musicales, est notamment l’expression de ses sentiments et de ses expériences de vie. « Dans mes chansons, dit-elle, je parle de la vie, des gens que j’ai rencontrés, de ce qui me touche ». Son album nous fait voyager dans une grande variété de styles et de grooves.

Ce premier séjour en Inde a également pour elle une portée très symbolique puisque, nous explique-t-elle, son père est d’origine indienne. Elle confie même se sentir attachée à ce pays et évoque un retour aux sources : «  c’est étrange d’être ici, j’ai l’impression de retrouver une partie de moi-même », ajoute-t-elle avec émotion. Interviewée par des étudiantes de l’Alliance Française au sujet de sa passion pour la musique, Naila affirme que la musique « c’est toute sa vie »: « Lorsque je suis sur scène, je donne toute mon énergie, et tout mon amour de la musique au public». Mariée à un Français, elle éprouve également une grande affection pour la France.  Après l’Inde, Naila et ses musiciens poursuivront leur aventure avec une nouvelle tournée en France en mars et une autre aux Etats-Unis en Juillet 2014.

 Paru dans AF Magazine Inde, 19.02.2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *