Expériences Featured posts

Comment bien vivre sa grossesse en Inde ou ailleurs en confinement ?

En ce moment les ventes records des tests de grossesse, la chute des ventes de préservatifs et des prédictions sur un baby boom pour début 2021 sont des sujets qui font couler beaucoup d’encre dans la presse. Comme cité dans l’article du Figaro, « Malgré les nouvelles angoissantes suscitées par la pandémie, les Français semblent avoir encore à cœur de faire des enfants.» Qu’on les appelle les « Coronials » ou « quaranteens » en anglais, les dénominations liées au Covid-19, ne manqueront pas de rappeler la particularité de cette génération qui verra le jour dans cette période tourmentée que nous traversons. Je vous propose donc de partager quelques conseils, pour vous aider mesdames dans votre préparation de la grossesse. Je ne parlerai pas ici des conditions spécifiques des soins et protections à avoir durant votre grossesse, relatifs à l’épidémie, votre médecin sera votre interlocuteur privilégié pour cela. Mais voici quelques infos que j’aurai bien aimé connaître quand moi j’étais enceinte il y a 2 ans maintenant, j’espère que cela pourra vous aider, n’hésitez pas à commenter et partager vos expériences.

« Éveiller un enfant à la vie

Dans la vie

Pour la vie

Créer le berceau du vivant

Pour l’émerveiller,

M’émerveiller,

S’émerveiller ensemble

Et rencontrer nos cœurs et nos âmes »

 

Voici le message que j’ai pioché un jour dans un cercle de femmes en Inde, sur la maternité.  Etait-il le signe que je m’apprêtais à devenir à nouveau maman ?

 

1) Soyez heureuses !

Lorsque vous avez désiré cette grossesse et que vous attendiez avec impatience de tomber enceinte, il est certain que votre joie sera immense, donc c’est facile d’être heureuse et de profiter de ces moments là avec son partenaire/conjoint et ses proches.

Cependant, dans mon cas, ce fut une surprise. Je savais que cela allait complètement chambouler mon rythme de vie et mes projets professionnels mais j’ai tout de suite accepté cet être. Les deux personnes qui furent les plus heureuses au monde à ce moment là furent mon mari et ma fille.

Donc acceptez l’arrivée de cet être et réjouissez-vous de donner la vie même si nous vivions une période d’épreuves liée à la pandémie, il est important de rester forte pour vous et pour bien accueillir bébé ! Il n’y a pas de mots pour expliquer cette aventure extraordinaire que vivent la maman et son bébé pendant ces 9 mois ensemble dans le même corps !

Personnellement, je ne crois pas au hasard tout comme je pense qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour faire un enfant. Si on attend trop longtemps, ce sera trop tard. Si il est là, sans l’avoir souhaité, il vous appartient de prendre la décision de l’accueillir ou pas et de le faire en toute conscience après mûre réflexion et sans culpabiliser. Il n’y a rien de pire que le regret !

2) Vivez chaque instant de votre grossesse le plus sereinement possible

9 mois c’est vraiment très long, surtout les 3 derniers mois qui sont les plus difficiles à vivre. La prise de poids, le ventre qui pèse, l’angoisse à l’approche de l’accouchement sont autant d’éléments qui vont jouer sur votre mental et votre physique et donc ce n’est pas facile d’être toujours positive. Vous allez vivre une palette d’émotions d’un extrême à l’autre, des joies aux pleurs en passants par de grands éclats de rire. Il faut absolument pouvoir se ressourcer dans les moments difficiles, allez prendre l’air dans la mesure du possible, marchez, faites du yoga, de la méditation et reposez-vous. N’hésitez pas non plus à vous faire suivre par un psychologue si vous en ressentez le besoin, j’aurai bien aimé avoir l’écoute d’un professionnel dans mon cas.

 

« Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était, et aie confiance en ce qui sera  » Buddha.

3) Prenez soin de vous

Il est essentiel de prendre soin de son corps et de son mental durant ces 9 mois et même après l’arrivée du bébé. Prévoyez des temps pour vous dans votre agenda pour vous faire chouchouter en faisant venir un coiffeur ou une esthéticienne à domicile si vous êtes confinée.

Si vous n’avez pas beaucoup de budget, demandez à votre partenaire ou une amie de vous masser. Pensez aussi à solliciter votre entourage pour vous aider, ils ne pourront pas refuser un petit service de temps à autre, c’est bien l’occasion d’en profiter.

4) Mangez sainement

 En moyenne, une femme prend 12 kilos à la fin du terme. En général, vous pouvez manger de tout, sauf certains aliments qui sont déconseillés les 3 premiers mois de grossesse. Cela dépend aussi de votre santé, donc demandez conseil à votre médecin. Ne mangez pas pour deux, comme on a pour coutume de le dire, c’est faux, mangez à votre faim. Mais faites attention aussi à ne pas vous laisser aller, en mangeant trop de sucreries ou pâtisseries car par la suite, vous aurez beaucoup de mal à perdre ses kilos en trop.

5) Cultivez-vous 

Lisez Lisez Lisez. Il existe de nombreux livres sur la grossesse et l’accouchement. Je vous conseille vivement de vous abonner à un magazine ou deux et aussi d’acheter au moins un livre qui sera votre « Bible » pendant toute cette période d’avant et après l’arrivée de bébé, choisissez en fonction de vos attentes. Cela vous aidera à mieux comprendre toutes ces transformations de votre corps et apprendre comment bébé évolue. Vous y trouverez également une multitude d’infos et de conseil pratiques. Etre bien informée, c’est une des choses les plus importantes pour bien vivre sa grossesse et bien se préparer à accueillir bébé.

Je recommande trois lectures à lire en priorité, celui de Frédérick Leboyer « Pour une naissance sans violence ». Ce livre m’a beaucoup aidé à comprendre qui est ce petit être à qui je vais donner la vie et aussi comment je dois l’accueillir. L’autre livre-audio qui m’a accompagné pendant les 9 mois et même après est « Bébé Lumière » avec des relaxations audio de Nirmala Gustave. Ces relaxations à faire chez soi, sont très agréables et nous invitent à nous connecter avec bébé. Enfin, je vous invite à lire « Plaidoyer pour le bonheur » de Matthieu Ricard, qui vous aidera je vous le souhaite à dépasser toutes les inquiétudes que nous vivons actuellement.

6) Communiquez avec votre bébé in utero

Aujourd’hui, tout le monde sait qu’il est important de prendre soin de bébé dès sa conception afin de lui assurer un environnement psycho-affectif sain. Dès le 3e mois de grossesse, bébé peut commencer à ressentir le toucher. C’est donc à ce moment-là que vous pouvez commencer des séances d’haptonomie à faire avec le futur papa. En invitant bébé à venir interagir avec vous, vous créez du lien avec lui, et vous vous préparez également à de devenir parents.

7) Faites des achats raisonnables 

Inutile de faire des achats trop à l’avance. En Inde, les futures mamans achètent juste le minimum quelques jours avant l’accouchement parce qu’on considère que cela peut porter malheur. Je trouve maintenant qu’il suffit de quelques vêtements pour habiller bébé, surtout parce qu’il va changer de taille tous les 3 mois environ. Donc ne dépensez pas trop dans les vêtements, ni dans une multitude de jouets et doudous.

8)  Fille ou un garçon, peu importe !

En Inde, la loi interdit de révéler le sexe de l’enfant pour protéger les petites filles contre les infanticides. Donc, j’ai dû attendre le jour J pour découvrir si c’était une fille ou un garçon.

Beaucoup de femmes ont une préférence pour le sexe de leur bébé pour des raisons multiples et variées. Je voulais un garçon parce que j’avais déjà une fille tout simplement, mais il faut savoir se détacher de ces envies de fille ou de garçon et accepter le petit être tel qu’il est au risque d’être déçue, et cela peut jouer sur votre relation avec le bébé, dès qu’il est là en vous, dans votre ventre. J’étais complètement obsédée par l’idée d’avoir un petit garçon mais j’ai eu une magnifique petite fille et je ne le regrette absolument pas mais je pense aujourd’hui qu’il faut éviter de ce soucier de cela, pour vivre une grossesse beaucoup plus sereine pour vous et votre bébé.

« La vie est un mystère qu’il faut vivre et non un problème à résoudre. » Gandhi

 

9) Ne rêvez pas de l’accouchement idéal

De plus en plus de femmes ont une certaine attente de la manière dont va se dérouler leur accouchement et des procédures médicales. Avec l’accès aux informations qui sont si faciles, on peut facilement rêver que cela se passe de telle ou de telle manière. Peut-être que votre idéal est d’accoucher dans l’eau, ou bien que votre conjoint soit présent malgré sa réticence ou encore vous préfériez un accouchement par césarienne bien prédéfini. Or, je dirai qu’il faut certes avoir des attentes et un projet de naissance, mais être aussi consciente que cela ne se passera pas forcément comme on l’a souhaité. Le fait de se préparer psychologiquement à cela permet d’être moins angoissée et de mieux vivre l’accouchement, qui n’était pas celui dont on se faisait des films dans la tête. Pour moi, cela ne s’est pas du tout passé comme je l’avais désiré, je n’étais pas suffisamment préparée à vivre autre chose que ce que je m’imaginais. Donc ne soyez pas trop exigeante avec vous-même, la nature et le destin, parfois nous n’avons pas le choix car les choses ne sont plus sous notre contrôle.

10) Osez demander de l’aide !

Quand bébé est là, l’aventure continue et préparez-vous à vivre des premiers mois assez difficiles. Et oui dans la majorité des cas, bébé va pleurer, aura mal au ventre, aura des coliques, pourra être enrhumé etc. Donc, il faut prendre son mal en patience.

Ma fille a deux ans aujourd’hui et elle continue de se réveiller la nuit, autant dire qu’il faut beaucoup de patience. Il est important que le père prenne aussi sa responsabilité en s’impliquant dans les tâches quotidiennes pour s’occuper de bébé. C’est pourquoi il est essentiel de demander de l’aide. Les hommes ne vont pas le faire naturellement, il faut leur rappeler qu’ils sont aussi parents et donc responsables.

Par exemple, demandez de temps en temps, à votre partenaire de donner le biberon la nuit et dormez dans une autre pièce pour profiter d’une nuit pleine. Ne culpabilisez pas, il est important de vous réserver des temps de repos. Si vous avez la possibilité, demandez à vos proches de garder bébé quelques heures pour avoir du temps pour prendre soin de vous ou vous retrouver en couple. Les projets professionnels seront mis un peu de côté, c’est normal. C’est très frustrant mais croyez-moi, bébé a besoin de vous, ces premiers mois sont super importants pour lui et pour vous, pour tisser des liens, le voir grandir. Au fur et à mesure, qu’il grandit, vous pourrez reprendre vos habitudes, essayez donc de faire la part des choses et d’identifier les priorités.

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à partager vos conseils pour la grossesse et garder un bon équilibre entre la vie de femme et de maman !

 

 

 

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *