Culture, Expériences, Featured posts, Musique

Toudi, un voyage musical qui célèbre le parai et le Tamil Nadu

Le clip vidéo titré « Toudi » signifie « vibration » en tamoul, c’est un voyage musical qui vous emporte dans la nostalgie d’un village tamoul où musique, danse et émotions vous font vibrer !

Sanjiven Marday, 38 ans, est à l’origine de cette initiative, c’est un photographe très populaire dans sa communauté, également graphic designer et musicien. Il fait partie d’un groupe de musique à l’Ile Maurice qui fait la promotion de la musique traditionnelle tamoule. A l’occasion du 20e anniversaire de son groupe nommé Iswaren, il a décidé de créer une vidéo invitant à découvrir sa passion pour le parai et la culture tamoule.

Sanjiven jouant le parai et sa fiancée Nesha

Le parai, appelé aussi Thappu est un instrument de musique traditionnel à percussion, qui ressemble à un petit tambour, que l’on accroche à l’aide d’une sangle sur son épaule. Le parai se joue avec 2 bâtons ( adi kuchi et sundu kuchi).

En tamoul ancien, le mot parai signifie «parler» ou «dire». Dans les temps anciens, cet instrument était utilisé pour informer le peuple. Les parayair (ceux qui jouent cet instrument) avertissent le peuple d’une guerre, annoncent la victoire ou la défaite, rassemblent des agriculteurs pour des activités agricoles, etc. Pendant les festivals, les mariages, les célébrations ou les cultes religieux, le Parai a joué également un rôle déterminant. Aujourd’hui encore, grâce à la passion de personnes comme Sanjiven, la tradition continue de vivre à l’Ile Maurice.

C’est à l’âge de 5 ans que Sanjiven, est tombé amoureux du Parai, lorsqu’un jour, il voit Tata Arol, (un musicien) jouer cet instrument devant un temple.

Enfant, il s’initie seul avec des récipients de cuisine et quelques objets lui servant de bâtons pour créer les premiers sons d’une percussion.

La danse sous la pluie se prépare…

Ce battement, cette vibration et les sensations que cela procure, poussent Sanjiven à le découvrir davantage. Il apprend ensuite avec d’autres musiciens et c’est ainsi qu’à force d’observation, de discussions et d’expériences qu’il s’approprie naturellement le Parai. Il y a quelques années, Sanjiven avait déjà réalisé deux CD de musique dévotionnelle, mais en tant qu’artiste, il avait envie d’essayer de créer quelque chose de différent.

Avec son ami Jason Joorawon , il a eu l’idée de faire un clip vidéo sur le Parai. Pour eux c’est un instrument très important, « mère de toutes les percussions » et aussi symbole de leurs ancêtres indiens. Puis avec le soutien d’Anil Chakravarthy, directeur musical, le voyage a commencé.

Sanjiven a ainsi collaboré avec des amis, des artistes de l’Ile Maurice, du Tamil Nadu et de Pondichéry. Le clip montre avec une grande beauté, les sons du parai alliés à d’autres percussions comme le Mridangam, le silambu ou le thavil. On y trouve aussi des instruments à corde comme la Veena et à vent comme le nadeswaram, ainsi que quelques notes de piano électrique.

Sanjiven filme avec son téléphone

Cette vidéo filmée avec prouesse à Maurice en grande partie, avec un téléphone (Iphone 11 Pro) dévoile les performances dansées rappelant le folklore du Tamil Nadu. Sanjiven a parfaitement mis en scène la pluie des moussons que les ancêtres devaient accueillir avec joie, les danses dans les champs de canne exécutées par les femmes aux saris kadangi ( saris traditionnels) qui rappellent la récolte pour Pongal. La religion est également très présente, les scènes de temple, de pujas et les divinités telles que ViramaKaliama sont là pour rappeler d’où viennent les ancêtres.

Les danseuses

 

Toudi est avant tout un travail passionné avec des amis, une célébration de la musique et du divin, et un hommage envers les racines tamoules dont beaucoup de Mauriciens sont fiers. Sanjiven a reçu de nombreux retours positifs et des encouragements y compris de la part des Tamouls de l’Inde. L’aventure musicale continue pour cet artiste aux talents multiples et sa créativité nous réservent encore des surprises !

 

Regardez la vidéo !! Laissez-vous emporter quelques instants dans le folklore tamoul. Et n’hésitez pas à commenter, liker et partager. Merci !!

 

vinna

Hello !! Bienvenue sur mon blog.

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. merci pour la découverte de cet instrument, bon, j’aurais préféré un morceau classique, pur avec que cet instrument en tout cas sans images autour de « destination voyage ».

    1. Bonjour Véronique, Merci pour votre commentaire. Effectivement, en écoutant cet instrument seul, c’est encore un autre voyage musical qui devrait être tout aussi beau. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *